mercredi 31 janvier 2018

Cahier fédéral

Le cahier fédéral vient de paraître. Je vous invite à le consulter au club mais j'ai le plaisir de vous communiquer l'article où il est question, entre autres sujets, de l'Echiquier grenoblois. Qu'on se le dise !
 

Avant dernière ronde de la Nat. IV

Adonc, nous partîmes en ordre dispersé pour Chambéry et arrivâmes tous en même temps (et à l'heure).
Notre capitaine Aurélien nous ayant abandonnés pour poursuivre ses études en Suède sur cette fin de saison, j'ai repris l'intérim. Je suis très fière de la composition de l'équipe pour cette ronde : une partie de 'vétérans', comme par exemple Edwin, jeune par l'âge, certes, mais aguerri dans l'équipe puisqu'il a déjà joué avec nous 5 rondes, si mes calculs sont exacts; et une partie de 'petits nouveaux', comme par exemple Adrien, pas spécialement un enfant par le nombre de bougies mais courageux débutant dans l'équipe.  Une équipe bien équilibrée entre adultes et enfants (4-4) car elle sert aussi de tremplin d'apprentissage pour tous les jeunes (et moins jeunes) prometteurs du club, afin qu'ils découvrent le plaisir des matches par équipe avant de passer (bientôt ?) dans une équipe supérieure.
Notre match contre Chambéry avait mal commencé: 4 défaites relativement rapides (Gino, Adrien, Edwin et Parchan), cela augurait mal de la suite et, comme le faisait remarquer Léo pas découragé pour un sou malgré tout, au mieux, nous ne pouvions plus espérer qu'une nulle. La seconde partie du match s'est déroulé de meilleure façon : Léo et moi avons gagné, Pouria et Tobias ont annulé, ce qui conclut le match en une défaite 4-2, pas de quoi faire la fête mais résultat acceptable de mon point de vue.

Il reste une ronde, qui aura lieu le 18 mars à Grenoble. Nous jouerons contre le club d'Echirolles, classé 7ème sur 8, alors que nous sommes actuellement 6ème. Préparez vos ouvertures !

dimanche 28 janvier 2018

Nationale 3 - Ronde 7


                                Photo (c) Frédéric Chomier
  

Après notre déconvenue de la veille contre Décines, nous partions sans grand espoir contre Eybens qui était plus fort sur les 7 premiers échiquiers .

Justement sur le 8 eme, Boris confronté à un jeune joueur prenait très tôt un avantage matériel décisif et marquait le 1er point. Dans le match des capitaines, mon adversaire joua la scandinave et se lança à l’attaque rapidement avec g5 . Un coup peut être un peu précipité qui me permit de jouer « en contre » . En zeitnot, mon adversaire finit par lacher une pièce et la partie. Et Vincent vint ajouter un joli 3 eme point en ayant retourné une situation pas très nette.
Trois à zéro, il y a longtemps que nous n’avions pas connu un tel scénario. Malgré cet avantage conséquent au tableau d’affichage , les autres parties ne semblaient pas très claires. Au 1er échiquier, Patrick malmené dès l’ouverture s’accrochait autant que possible mais devait s’incliner logiquement. Georges légèrement dominé, tentait de transposer dans une finale de fous de couleur opposé mais les pions passés de son adversaire étaient trop forts et Eybens réduisait donc l’écart à 3 à 2 . Patrice avait lui une partie compliquée mais il pouvait annuler sans souci en répétant les coups, hélas comme la veille la fatigue lui jouait un tour et victime d’une « hallucination » il commettait une gaffe fatale. Eybens revenait donc dans le match en égalisant alors qu il ne restait que 2 parties dont celles de Pierre et Jean. Après un beau combat positionnel, Pierre réussissait à faufiler sa dame dans le camp adverse et la répétition de coups était inéluctable ; Egalité parfaite ; la pression était donc sur Jean qui avait bataillé dans une position inférieure toute la partie. Mais son sens du combat et sa maitrise des finales lui permettait de s’accrocher comme un beau diable malgré un pion de moins. Et son adversaire trop confiant tombait dans un piège et ne pouvait plus empêcher une promotion .

Enfin une victoire dans ce championnat ! Toute l’équipe est à féliciter avec un scénario à rebondissement !

Frédéric Chomier

Nationale 3 - Ronde 6


                                                Photo : Fredéric Chomier

Conscients de l’enjeu, nous allions à Decines plutôt confiants avec une équipe expérimentée. Sur le papier, nous partions avec un avantage élo sur 5 échiquiers contre 3 . La suite fut moins réjouissante ! Tout le monde était très concentré et pendant 2 heures rien ne se décantait.

Pierre qui s’était lancé dans un gambit un peu aventureux était le premier à finir en répétant la position pour conclure la nulle. Quant à moi, dans une sicilienne najdorf, avec les noirs je négociais mal la sortie de l’ouverture et je devais subir une violente attaque mais mon adversaire en mal de temps jouait un peu vite au moment stratégique et la partie basculait un peu miraculeusement en ma faveur. Ce petit moment d’espoir s’estompait petit à petit. Jean qui avait très bien négocié l’ouverture se heurtait à une bonne défense de son adversaire. Au dernier échiquier Tobias subissait la pression de son adversaire mais semblait en mesure de résister. Patrice lui gagnait un pion et était clairement mieux. Au premier échiquier Patrick jouait très bien l’ouverture et dominait. Notre buteur habituel, Boris, en revanche ne me semblait pas à la fête avec les noirs. Vincent avec les noirs dans un schéma de défense hollandaise me semblait résister aux assauts de son advsersaire. Tobias qui avait gentiment accepté de nous dépanner en faisant le 8 eme échiquier devait finalement s’incliner et éprouvait beaucoup de remords de sa partie. Les évenements s’accéléraient ensuite avec Boris qui devait finalement déposer les armes suivi de Vincent. La position avantageuse de Jean s’était complétement retourné et il devait lui aussi abandonner. Patrice loupait le plan de gain dans la finale et malgré son fou et pion contre roi, la nulle était inéluctable. Notre premier échiquier passait dans une finale favorable de tours mais la fatigue aidant, il ne concrétisait pas son avantage et se contentait de la nulle ce qui n’influait pas sur le résultat final.

A la sortie ce résultat sévère (1-4) est à l’image de toute notre saison. Il faudra se motiver pour négocier au mieux les 3 rencontres restantes dans cette poule 17 de Nationale 3.

Frédéric Chomier

lundi 22 janvier 2018

Championnat scolaire départemental de l'Isère

              N'oubliez pas le Championnat scolaire.
Inscriptions jusqu'au 29 janvier.
Mercredi 31 janvier 2018
(13 h 30 - 18 h environ)

Espace Robert Fiat

9 avenue de la Monta
38120 Saint-Egrève

Ouvert à tous les enfants de l’Isère
scolarisés en école ou collège.

vendredi 19 janvier 2018

Tic-tac, tic -tac ....



Les nouvelles pendules en cours de réglage pour un tournoi
 
L'Echiquier grenoblois s'est doté de 15 pendules neuves, de type DGT 2010, grâce à une subvention de la région ARA. Sur les 22000 clubs et associations présentes sur le territoire de la région ARA, l'Echiquier grenoblois a eu la chance de faire partie du premier lot de bénéficiaires d'une aide régionale destinée au "petit équipement sportif". En Isère, 62 projets ont été financés pour ce premier appel et sur Grenoble, les heureux lauréats étaient des clubs sportifs de foot américain,  roller-hockey, basket, escrime, aviron  etc... Un escadron d'anges est passé (en rase mottes...) lorsque l'échiquier grenoblois ayant été appelé pour recevoir le chèque, le journaliste a demandé: "Euh, l'Echiquier grenoblois, c'est quel sport, ça ?".
Nous vous rappelons que ces pendules sont des objets fragiles. Le fait qu'elles soient utilisées pour les différents tournois de l'EG implique que leurs réglages sont constamment modifiés. Il est aussi courant qu'entre deux rondes d'un tournoi à cadence rapide, les pendules soient déréglées pour faire un ou deux blitz... Il vous faudra alors remettre la cadence rapide du tournoi avant que l'arbitre ne vous prenne sur le fait si bien que pour vous aider à vous dépatouiller de ce nouveau modèle, voici quelques informations utiles :
Les programmes 03/05/07/09/12/14/18/21/25/28/3032/34/36 sont à réglage manuel dans un type donné, tous les autres programmes sont pré-réglés et non modifiables.
Les programmes à réglage manuel dont vous aurez plus vraisemblablement l'usage sont:
03: pour le blitz ou parties courtes, pas d'ajout de temps après chaque coup.
18: cadence Fischer avec ajout de temps mais une seule période.
21: jusqu'à 4 périodes de temps.
Enfin, la définition des programmes pré-réglés se trouve sur le socle de la pendule. Bonnes parties !

 
 

9ème trophée Roland Pérolini

En même temps que le trophée Roza Lallemand, le club d'Annecy organise un tournoi rapide le dimanche 21 janvier 2018 à l'espace Jacques Besson.


Espace Jacques Besson – Cap Périaz – Route de Périaz
Seynod
74600 ANNECY

Tournoi Rapide d’Annecy – (anciennement Annecy-Bonlieu)
9 rondes de 2 x 15'+5".

2 tournois : Principal (ouvert à tous – 1er prix : 400 euros) et Accession (réservé aux -1500 Elo)
Prix par Catégories / Vétérans / Jeunes


Inscriptions sur place jusqu’à 9h00. Seniors: = 22€ Jeunes: 11€
Inscriptions en ligne: 18€ et 9€ si prépaiement reçu au plus tard le samedi 20 janvier
Tous les joueurs non inscrits arrivés après 9 heures ne seront appariés qu'à la deuxième ronde

Formulaire d'inscription en ligne

Trophée Roza Lallemand - Phase ligue ARA

La phase qualificative du Trophée Roza Lallemand (championnat de France féminin de parties rapides) de la ligue ARA se déroulera le 21 janvier 2018 à :

Espace Jacques Besson – Salle Cap Périaz
Avenue de Périaz
74 600 Annecy

Inscriptions auprès de Françoise Ringot 06.79.91.39.78
Montant des inscriptions : 10€ / 5€ (moins de 20 ans)

lundi 15 janvier 2018

Dates des "cours adultes débutants"

Les prochaines dates des cours pour adultes débutants sont fixées aux :

20/01, 03/02, 17/02, 03/03 et 17/03.
 
Pour le cours du 31 mars, ceci sera discuté entre tous les participants et l'enseignant, à cause du pont.
Eric Wegner 

Ronde 7 de la Nat. II

Dans la ronde 7 nous étions opposés au club d'Oullins. C'est un club crée par  le MF Sylvain Ravot il y a quelques années. Sylvain était un de mes élèves quand j'étais entraineur à Lyon. Maintenant il est lui-même entraineur, collabore avec Europe Échecs, produit de bonnes vidéos et commente de grands tournois. J'avais envie de discuter un peu avec lui, mais il n'était pas là. Et à part l'expérimenté MF Stéphane Guédon, l'équipe d'Oullins était uniquement composée de jeunes talents. C'est ainsi qu'avant le début de la ronde je me disais que je pouvais au moins évaluer si Sylvain faisait du bon travail avec ces jeunes.
La réponse fut vite un grand oui, car le début du match fut catastrophique pour nous. Alexandre était perdant en moins de 12 coups, Claire perdait un pion et personne n'avait pris un avantage quelconque. Il n'y avait que Ludovic et peut-être Samvel qui avaient une position un peu plus agréable mais c'était presque rien. Je jouais contre le MF Tahay une position solide et Christophe Gelas jouait contre Guédon une partie où ils échangeaient beaucoup de pièces. Puis Christophe Pinot est venu signaler qu'il avait perdu. Puis je voyais Antonio se faire planter un truc tactique et se décider à faire une sorte de fuite en avant avec quelques pions en moins. On était menés 3 et dans ma tête je commençais à faire un compte-rendu catastrophique. Mais en peu de temps le match basculait. L'adversaire d'Antonio balançait les pièces sur l'échiquier avec un grand cri, Samvel venait me dire qu'il avait gagné, Ludovic se trouvait avec une marée de pions passés impossible à arrêter et Christophe Gelas trouvait une jolie manière de gagner la finale. On venait de faire une grande remontée et on menait tout d'un coup 4-3 ! Il ne restait que moi. Tahay avait sacrifié une qualité pour deux pions pour se trouver avec Dame+Fou contre Dame +Tour. La position était au moins égale pour moi, mais j'ai fait plusieurs erreurs et j'ai dû déposer les armes après 5 heures de jeu. Donc, 4-4. C'est satisfaisant comme résultat. Dans notre NAT II Il y a deux équipes qui sortent du lot. Les autres dix équipes jouent pour ne pas se trouver parmi les trois équipes reléguables. Dans cette composition à 10 nous avons 1 victoire, quatre matchs nuls et une défaite. C'est pour l'instant bien, mais il faut continuer à lutter jusqu'au dernier weekend.

Le capitaine, Klaus

Nationale 3 - Ronde 5

  
Un nouveau dimanche sombre pour notre équipe. L'absence du 1er échiquier habituel de Chambéry Olivier pouvait laisser espérer une rencontre équilibrée. Il n'en fut rien !

Trois nuls avec Patrick qui était malade, Boris et Vincent.

Quatre défaites avec Pierre, Thomas, Patrice et le capitaine peu inspiré face à la défense scandinave.

Seul Jean au bout d'une partie fort longue sauvait l'honneur.

Dans 15 jours, il sera impératif d'essayer d'aller décrocher notre première victoire à Décines, seule équipe plus mal classée que nous dans ce groupe 17 de Nationale 3.

Frederic Chomier

dimanche 14 janvier 2018

Exploit de l'équipe 3



Notre équipe 3 joue contre Aubenas, deuxième au classement de Nationale 4 et, à l'exception de Georges au premier échiquier, tous nos joueurs partent avec un gros handicap ELO.

Nathan perd rapidement à la table 8 et Georges n'est pas bien du tout. Heureusement, Isabelle incruste un cavalier dans le jeu adverse et obtient un gros avantage suivi d'une victoire méritée. A la table 5, Pouria, malgré une infériorité matérielle, crée une menace de mat classique, mais son adversaire reste vigilante et marque le point. Thomas égalise au score mais je n'ai pas vu comment : 2-2.

Georges parvient à égaliser au niveau matériel mais il entre dans une finale de Fou contre bon Cavalier et, contrairement aux habitudes, c'est l'Albenassien qui possède le cavalier ! Parchan, à la table 7, a deux pions passés et gagne facilement. Nicolas perd à la table 2 mais là non plus je n'ai rien vu - 3-3 et il reste 2 parties.

Edwin a deux pions de plus pour une qualité (T+F+5P contre T+T+3P), mais il est clair que sa chaîne de pions est très solide et que ses pièces sont beaucoup plus actives. Son adversaire, peu soucieux de déontologie échiquéenne, propose 6 fois la partie nulle alors qu'il est en infériorité positionnelle, mais Edwin ne se laisse pas impressionner et répond "Je refuse". Il joue de bons coups (peut-être pas forcément les meilleurs) mais obtient une finale de tours avec 2 pions contre aucun, puis il sacrifie l'un d'eux pour entrer dans une position théoriquement gagnée, le roi adverse étant coupé, ce qui n'empêche pas son adversaire d'ajouter une nouvelle demande de nulle qui obtient la même réponse abrupte.

Pendant ce temps, Georges doit admettre la supériorité du Cavalier sur son Fou et abandonner : 3-4. Le sort du match repose donc sur les épaules d'Edwin qui a presque 300 points de moins que son adversaire. Il réussit néanmoins la promotion du pion d'une manière qui ne plairait peut-être pas à Luis Ramírez Lucena, mais qui suffit à nous assurer le match nul 4-4. Edwin sera bientôt l'un des meilleurs joueurs de l'Echiquier Grenoblois.

Bravo à toute l'équipe pour cet exploit !

mardi 9 janvier 2018

A la mémoire de Cristina Foisor



Les 20 et 21 janvier 2018, un ensemble de tournois rapides et de blitz seront organisés en Roumanie, précédés d'une simultanée le 19, donnée par Sabina Foisor Championne des USA 2017. Si vous désirez y participer, adressez-vous à Claire Pernoud qui en sera l'arbitre. Résultats et appariements