vendredi 24 février 2017

Séminaire du mercredi 1er Mars

Ce mercredi 1er mars à 20h, nous aborderons, pour la première fois en détail, le domaine des ouvertures.
Le sujet sera :
Plans et contre-plans de la défense Caro-Kann.
Nous examinerons, du point de vue des blancs et de celui des noirs, chacune des principales variantes de ce début (elles sont nombreuses) et nous regarderons un ou deux plans possibles en fonction de chaque position. Le but n'est pas de faire une étude exhaustive de cette défense en 1h30 mais d'avoir en tête un grand nombre de lignes de jeu possibles.

lundi 20 février 2017

Brèves de Saint Egrève

Ce dimanche 19 février avait lieu le tournoi de rapide de saint Egrève, organisé en partenariat avec le sou des écoles de cette ville.
Avec 99 inscrits (76 dans le principal et 23 dans le "moins de 14 ans et moins de 1400 Elo"), nous avons fait mieux que lors de la précédente édition. Le tournoi accueillait aussi deux vedettes: Tout d'abord, le GM Matthew Sadler qui, passant par Grenoble pour accompagner quelqu'un au tournoi de Go, a eu envie de venir participer à notre tournoi. Grand bien lui en a pris puisqu'avec un score quasi parfait de 6,5 points sur 7 possibles, il remporte le tournoi, seul en tête. Ensuite, dans une tout autre catégorie, Thomas Gunz, qui jouait pour la première fois dans un tournoi, ayant  pris sa licence B le matin même, a lancé son appel à volontariat pour l'étude des émotions des joueurs d'échecs (voir article plus bas sur cette page).
Je n'oublie pas tous les autres joueurs et joueuses du tournoi qui en ont fait une réussite. Merci à vous tous, bravo à tous les enfants qui ont gagné des médailles, merci au chien d'avoir été si sage, félicitations aux petites mains qui ont su faire cette montagne de crêpes que vous avez englouties avec enthousiasme... A l'année prochaine !  
  

dimanche 19 février 2017

Photos de St-Egrève

Résultats du tournoi principal      Résultats du tournoi Jeunes




                Matthew Sadler (GMI - GB)

                Sébastien Joie (MI - FRA)

                Long Le Quang (MI - VIE)


                Ngoc Pham Bich (MIF - VIE)

                Natasha Regan (MIF - GB)

                Lucas Di Nicolantonio (MF - FRA)

vendredi 10 février 2017

La science échiquéenne cherche des volontaires !

L’Inria recherche des volontaires pour une expérience scientifique sur les joueurs et joueuses d'échecs !

Ne vous-êtes vous jamais demandé comment réfléchissaient Magnus Carlsen ou Yifan Hou pendant leur partie ? Est-il possible de connaître leur raisonnement ?
Ou même, quels sont les secrets des grands maîtres ?

Ce sont à ces questions qu’essayent de répondre les équipes de recherche “Pervasive Interaction” (Inria – Grenoble) et “CITEC” (Bielefed – Allemagne) au sein du projet de recherche international CEEGE (Chess Expertise from Eye-Gaze et Emotions).

Ces équipes utilisent les dernières techniques d’observations et de modélisation pour analyser un joueur/joueuse d’échecs et essayer de comprendre son raisonnement.

De telles recherches nécessitent l’analyse de nombreuses parties avec des joueurs/joueuses d’échecs de tous niveaux. Alors si le sujet vous intéresse et si vous savez jouer aux échecs, n’hésitez pas à participer !

Ces expériences ne présentent aucun risque et sont anonymes.

Durée : environ 45 minutes
Lieu : Maison des Sciences au campus de Saint Martin d’Héres.
Période des tests : 02 au 17 Mars 2017
Information sur le projet de recherche ANR : ceege.inria.fr

Contact :
Thomas Guntz

mercredi 8 février 2017

Compte-Rendu NI, R7 à L’Isle sur la Sorgue


C’était encore une fois avec un nouveau dans l’équipe qu’on s’est présentés à L’Isle sur la Sorgue pour un nouveau match difficile. Jérôme Blu faisait son début, étant donné que Jean Peyrin ne peut plus jouer pour l'équipe 1 sous peine d’être interdit de jouer dans l’équipe 2 pour le reste de la saison. J’ai eu l'honneur de jouer contre le triple champion de France (1996, 2012 et 2015), le GM Christian Bauer. J'ai perdu et c'était prévisible, mais un peu dommage. Avec les Noirs j'avais un bon avantage après 20 coups (Fritz dit environ + 0,47, à quoi il faut retrancher 0,13 pour avoir moins bien géré le temps, mais +0,18 pour avoir plus de mandarines en réserve). Puis, j'ai gravement sous-estimé un sacrifice de qualité de sa part.  Je dois néanmoins dire que l’Isle sur la Sorgue avait mis en place une tactique de déstabilisation. Je m’explique. Après avoir cherché avec Ludovic et Ilian, pendant 40 minutes, une boulangerie pour acheter un sandwich, on arrive à la salle de jeu. A peine entré, un certain Monsieur du club de l’Isle sur la Sorgue m’aborde :
- M. Peyrin n’est pas venu ?
- Non , il ne joue pas cette fois-ci.
- Ah, c’est dommage que M. Peyrin n’est pas là.
J’ai alors essayé d’expliquer qu’il y avait d’autres jeunes joueurs talentueux dans notre équipe, mais il n’y avait rien à faire, c’était Jean qu’il était venu voir…
- M. Peyrin, la dernière fois, il nous a posé une devinette. Je vous la donne ! Vous avez douze boules et une balance. Une des boules n’a pas le même poids que les autres. Elle est plus lourde ou plus légère. Vous avez trois pesées pour l’identifier. On n'a pas trouvé la solution !
Et moi, présomptueux, de faire : 
-  Je vais trouver avant le début de la ronde, moi !
Mais je ne trouvais pas, alors, forcément, pendant la partie :
Fou en g4, il répondra Cf3, puis je fais Ch5…on met trois boules à chaque côté de la balance, s’il y a déséquilibre, c’est fastoche…il va reculer le fou en d2, et je développe l’autre cavalier en d7…mais s’il y équilibre, c’est impossible….puis il va se déclouer…..et avec quatre boules, hmmm, non plus…il va se déclouer avec dame d2 ou e3…
Solène a gagné une partie très propre. Les autres ont été bien fait preuve de la motivation et de la combativité et le résultat du match était longtemps pas évident. Or, nos adversaires étaient à la hauteur. Parties nulles de Ludovic, Vianney, Ilian et Bertrand. Partie perdue pour moi, Christophe et Jérôme. Résultat final : 3-1 pour L'Isle sur la Sorgue.
Il nous reste quatre rondes, à savoir un weekend à Mulhouse et un weekend à Grenoble. Nous avons besoin d’au moins une victoire pour ne pas descendre. J’espère que nous pouvons présenter notre meilleure équipe au moins pour les deux dernière rondes à Grenoble. 
Klaus, capitaine Equipe 1.

dimanche 5 février 2017

Plein de jeux, plein de monde !

La grande fête ludique de Grenoble a lieu en ce moment, à la Halle Clémenceau et il y en a pour tous les goûts : Outre les jeux de plateau traditionnels (Echecs, évidemment mais aussi, Go, dames etc.) vous trouverez des tas de jeux originaux basés sur des dés ou des cartes, des batailles avec des épées en bois, des jeux de rôles, des boutiques de jeux, des créateurs de jeux, une arène avec des animations variées, des jeux 'libres' où les petits pourront user de leur dextérité ou de leur sens des couleurs, empiler des morceaux de bois etc. et une grande buvette.
L'Echiquier Grenoblois est présent sur un large stand. Ca se bousculait hier dès l'ouverture à 14h: beaucoup de parents avec leurs enfants, beaucoup d'enfants sans leurs parents, des adultes curieux, un étudiant polonais...  De valeureux volontaires du club s'étaient inscrits pour être présents cette nuit, car c'est non-stop jusqu'à ce soir 18h, heure du rangement, pour lequel nous avons besoin de vous !
Merci à tous les bénévoles qui se sont relayés sur le stand pour que ce soit la fête des échecs et merci à tous ceux qui seront présents aujourd'hui.
 



vendredi 3 février 2017

Place aux jeux

      Le grand week-end du festival “Place aux jeux” aura lieu les 4 et 5 février 2017 à la Halle Clémenceau.
Ce sera non-stop du samedi à 14 heures au dimanche à 18 heures. Avec installation le vendredi soir et rangement le dimanche à 18 heures. Depuis plusieurs années l’Echiquier Grenoblois participe à cette animation qui regroupe la plupart des associations de jeux actives sur Grenoble.

jeudi 2 février 2017

Coupe 2000 le 05 février à Annemasse (Recherche joueurs!)

La phase interdépartementale de la Coupe 2000 aura lieu le dimanche 5 février 2017 à Annemasse, près de la gare. L'adresse exacte est l'espace Martin Luther King, rue du docteur Francis Baud, 74100 Annemasse.

Il faut être présent pour l'inscription à 9h. La première ronde commence à 9h30. La cadence est de 50 minutes + 10 secondes par coup. Il y a 3 rondes en tout. Les parties ne comptent pas pour l'Elo FIDE.

Chaque équipe est composée de 4 joueurs (ou joueuses) ayant un classement inférieur ou égal à 2000 Elo.

Si vous êtes intéressé pour jouer, merci de me contacter rapidement par e-mail (christophe.pinot "at" gmail.com) ou au 06 88 55 29 57. Merci d'avance

EDIT : Il nous manque 3 joueurs pour former une équipe !

mercredi 1 février 2017

Une belle victoire en Nationale 3




********



            Patrick Le Febvre est en grande forme cette saison


********



            Alexandre Regnault n'a jamais été en difficulté dans sa partie
     
Les commentaires des joueurs sont en bleu et ceux du capitaine, Hugues Blanchard sont en noir.

Bourgoin n'était pas venu avec sa plus forte équipe dimanche, mais ils étaient tout de même clairement favoris. Je rencontrais un adversaire qui m'avait déjà filé entre les doigts deux fois et je m'étais préparé pour ne rien louper cette fois-ci. L'ouverture se passe bien et j'ai un petit avantage, mais, rapidement, je gaffe en laissant un pion central (que je pensais empoisonné) à mon adversaire, mais la combinaison qui semblait réfuter la prise avait un gros trou... J'enchaîne alors les mauvais coups et je perds rapidement. Cela m'aura au moins permis de voir les exploits de mes coéquipiers.
Heureusement, Jean égalise rapidement : Hollandaise passive par mon adversaire. J’installe un cavalier en e5. Poussée des pions sur l’aile dame. Position trop difficile à défendre. Mat, sinon gain d’une pièce. Bonne partie.
Thomas perd alors (je n'ai pas vu comment), mais Georges, à partir d'une position fermée, passe dans une finale deux tours et quatre pions contre deux tours et trois pions, avec les quatre tours dans le camp adverse ! Il est le plus rapide et mate son adversaire. A ce moment, je me dis que les papys font de la résistance mais que cela ne suffira pas : Patrick, qui rend plus de 300 pts à son adversaire semble perdu, il perdra une qualité et un pion dans la foulée, Frédéric a une qualité de moins dans la finale qui est probablement perdue, Boris a un pion de moins mais des pièces un peu plus actives, seul Alexandre semble un peu mieux.
Mais l'adversaire de Boris gaffe et Boris gagne : Je suis désagréable dans l'ouverture : mon adversaire, dans un situation délicate, prend plus de 30min pour jouer son 7eme coup... J'hésite à prendre des risques pour un pion et choisis un chemin plus tranquille en pensant pouvoir faire fructifier mon avantage de temps ... Mauvaise idée, je perds peu à peu l'initiative dans le milieu de partie, me retrouve sur la défensive et me vois contraint de lâcher un pion. Avec une dame et 2 tours chacun, j'arrive à mettre un peu de pression à mon adversaire en "baladant" ma Dame dans son camp. Voulant chasser cette dernière , mon adversaire commet une erreur me permettant une petite passe tactique ( pseudo-sacrifice de déviation sur échec ) : je débute la finale avec 2 Tours contre 1... Encore une dizaine de coups pour que mon adversaire, face à un mat en 2, se résigne à abandonner.
Puis Frédéric arrive a trouver une nulle : Avec les blancs je me lançais dans la sicilienne fermée et, après un début classique, mon adversaire tardait à prendre le contrôle de la case d4. Du coup je poussais moi-même d4 mais mal m'en a pris car, avec une grosse tension de pions au milieu de l'échiquier, j'enfermais ma tour et perdais la qualité contre un pion. Vexé de ce début déconcertant et jouant le tout pour le tout je décidais de tenter de passer dans une finale de fou contre tour avec le moins de pions possible et j'arrivais à bien activer mon roi. Malgré des tentatives acharnées de mon adversaire de me pousser à la faute, il ne trouvait pas le gain et dut se résigner à la nulle après 80 coups avec tour et pion de son coté contre fou et pion pour moi.
Alexandre aussi n'a pas mieux que la nulle et signe la paix avec son adversaire : Après une ouverture anglaise de mon adversaire, j'essayais d'ouvrir la position pour avoir une position plus agréable et moins subir la pression du jeu adverse. Mais finalement les échanges de pièces se font une à une jusqu'à rentrer dans une finale de tours très légèrement supérieure dont l'issue se terminera par une partie nulle.
Enfin le miracle se produit sur l'échiquier de Patrick : Je joue avec les N contre un MF. Pour être dans un début familier j'utilise une fois encore mon gambit de Budapest même si c'est risqué. La partie se développe normalement avec quand même une forte pression blanche. Vers le 30ème coup la position semble se répéter. A cause d une mauvaise coordination de mes pièces je perds une qualité. La cause semble entendue.Les D s'échangent; je me défends comme je peux. Mon adversaire transpose dans une finale de P avec 2 P de plus. Heureusement pour moi la position des R et la structure des P un peu spéciale me conduisent a la nulle. OUF!
Grâce à vous autres, on gagne même le match. BRAVO A TOUS. Une victoire chanceuse : 3-2. Pour une fois nous sommes du bon coté.
Hugues Blanchard.