dimanche 31 décembre 2017

Bonne année 2018 !

Le comité directeur du club vous souhaite de passer d'excellentes fêtes de fin d'année et vous adresse ses meilleurs vœux pour 2018.
Le jeu d'échecs, le noble jeu et jeu des rois possède bien des variantes et, histoire de vous donner un peu le tournis sans modération, vous trouverez ci-dessous quelques illustrations de ce propos.
 

 
 
Et pour les curieux:échecs byzantins
 
 

vendredi 22 décembre 2017

Joyeux Noël et bonne année

JOYEUSES FETES !
 

 

l'Echiquier grenoblois souhaite à chacune et chacun d'excellentes fêtes de fin d'année.

jeudi 21 décembre 2017

Compte rendu R4 + R5 de Nat. II


Pour les rondes 4 et 5 nous nous sommes rendus à Marseille début décembre. Le samedi nous avons joué contre Marseille Echecs. C’était une équipe plus forte que nous sur le papier, mais le match fut plein de suspense. Le premier résultat décisif fut la partie de Nikolay. Il faisait un bon échange de tour et deux pions contre deux pièces mineures et gagnait contre un joueur avec 200 point elo de plus. Je gagnais ma partie assez simplement et Sophie perdait logiquement la sienne contre un joueur plus fort. Puis, après 4 heures de jeu, Ludovic dut déposer les armes. 2-2 avec 4 parties restantes très serrées. Après une longue partie où il aurait pu perdre Samvel fit nulle, Alexandre se défendait bec et ongles avec un pion en moins et fit également nulle tandis que Christophe Pinot avec beaucoup de maîtrise et après plus de 5 heures de jeu valorisait un pion de plus dans une finale compliquée contre un joueur avec 240 elo de plus que lui. A ce moment Antonio avait une position perdante après avoir très bien joué dans une partie de très haut niveau contre un joueur qu’il connait d’Espagne. Résultat final : un très bon 3-3 après un vrai match d’équipe.
Dimanche nous avons joué contre le très grand favori de la compétition, Grasse II qui sur le papier est un ogre. Comment dire le résultat ? Eh bien, quelle est la probabilité que dans le même weekend il neige à Marseille, que le PSG avec les superstars Neymar et Mbappé perde au foot contre une équipe promue et que nous ne marquions pas le moindre point? C’est pourtant ce qui s’est passé. Cela faisait 9 ans qu’il n’avait pas neigé à Marseille. Notre match est facile à résumer. Comme Grasse est une équipe forte aux échecs, j’avais choisi de proposer un match de foot à la place, ce qui fut accepté. J’avais alors choisi une formation en 1-3-4. J’étais à la pointe de l’attaque. Après trois heures et demie de jeu, j’avais une belle opportunité de frappe contre le GM Glek, mais je glissais et tombais lourdement sur mon postérieur. De là, je voyais nos deux attaquants de l’aile, Ludovic et Antonio, continuer à reculer jusqu’à carrément monter dans les tribunes. Puis on m’informait que nos 4 joueurs du milieu de terrain avaient fait pareil et qu’ils étaient déjà sous les douches. Cela faisait donc 7-0 pour Grasse. Il ne restait que Sophie. Elle avait très bien joué. Elle avait tellement fait des dribbles à son adversaire qu’il avait dû croire qu’il se trouvait dans un manège, puis elle avait traversé tout le terrain ballon au pied. Elle avait juste à pousser le ballon dans le but vide, mais elle tergiversait trop. Soudain arbitre intervenait pour dire qu’elle avait dépassé le temps et qu’elle n’avait plus le droit de toucher le ballon. Quel match pourri ! Bon, la prochaine qu’on doit jouer contre une équipe très forte aux échecs je ne regarde pas un match de foot la veille et je proposerai à nos adversaires qu’on fasse une partie de Molkky.
Le capitaine Klaus

lundi 18 décembre 2017

Nationale 3 - Ronde 4


                Thomas et Ethan - Photo : Fredéric Chomier


  
Le compte-rendu du capitaine :

Face à un adversaire avec une meilleure moyenne élo, je savais que la rencontre s'annonçait difficile et elle le fut !
Nous avions un peu rajeuni l'équipe avec le renfort de deux jeunes Thomas et Ethan.
Au premier échiquier, Ethan avait fort à faire et avec les noirs il se retrouvait contraint à l'abandon après 2 heures de lutte.
Cette défaite était contrebalancée par la victoire de Thomas qui s'imposait sans avoir été inquiété.
Fort absorbé par ma partie et une finale complexe, je n'ai pu suivre toutes les parties.
Jean amenait un deuxième point à notre équipe dans une partie là aussi bien maitrisée.
Patrick acceptait la nulle proposée par son adversaire, la partie semblant à première vue équilibrée.
Quant à Pierre, après un début compliqué qui laissait le centre à son adversaire, il réussit à bien revenir dans la partie avant de conclure lui aussi le nul. Rejouer la partie
Patrice abandonnait sans que j ai pu vraiment suivre sa partie et du coup "surement par effet d'imitation" je m'inclinais aussi à l'issue d'une longue et complexe finale roi-pions.

Du coup, la situation tournait en notre défaveur avant que Boris, en sa qualité de buteur patenté, concluait une nouvelle fois avec brio une partie mouvementée, permettant ainsi à l'équipe d'arracher son premier match nul 3 à 3, quittant dans le même temps la dernière place de la poule. Toutefois, nous restons relegables et le mois de janvier sera révélateur de notre capacité ou non de résilience !

Frédéric Chomier

dimanche 17 décembre 2017

Impair, passe et manque, ou le tournoi du mercredi

Contrairement à ce que pourrait (malicieusement) vous faire croire le titre, le tournoi du mercredi ne s'est pas transformé en casino. Toutefois, nous étions un nombre impair, si bien que j'ai passé mon tour en étant exempte et qu'il nous manque au moins une inscription, mais trois ou plus seraient tout aussi bienvenues ! Cette photo illustre parfaitement la situation : vous apercevez au milieu un échiquier en manque d'adversaires. En tant qu'exempte de service, j'ai pris la photo, désœuvrée que j'étais. N'hésitez plus, venez combler les places vides, inscrivez-vous à la ronde 2.  

samedi 16 décembre 2017

Tournoi du PEL

Le tournoi du PEL (Projet Educatif Local) permet aux jeunes qui découvrent les échecs de participer à leur premier tournoi. Le tournoi du 16 décembre a vu réunis 26 enfants.

lundi 11 décembre 2017

La page facebook du club a changé d'adresse

Le nom de la page Facebook du club a changé. Vous nous trouverez désormais en faisant une recherche sur le nom échiquier grenoblois. Ci dessous, les liens correspondants:
 
  • Web : https://www.facebook.com/groups/echiquiergrenoblois/?ref=group_cover
    Partagez ce lien pour aider les gens à trouver votre groupe.
  • Adresse e-mail : echiquiergrenoblois@groups.facebook.com
    Les e-mails envoyés à cette adresse apparaîtront sous forme de publications dans le groupe

  • dimanche 10 décembre 2017

    Quatre Mousquetaires à la coupe Loubatière

    Samedi 9 décembre avait lieu la coupe Loubatière (Phase départementale) à Eybens. Six équipes se sont affrontées dont trois du club, composées de (par ordre décroissant des Elos):
    Nicolas, Gino, Thomas et Aurélien
    Claire, Edwin et Pouria; Parchan étant tombé malade, n'a pas pu compléter l'équipe
    Adrien, Achille, Jonathan et Lisa
     
    Suite aux trois rondes de la journée, c'est l'équipe de Nicolas, Gino, Thomas et Aurélien, classée deuxième, qui se qualifie pour la phase suivante.
    Ayant assisté Jonathan, je n'ai pas pu regarder aucune des parties des autres membres du club, mais je tenais à saluer les trois victoires de Pouria et la très belle partie de Jonathan contre Aurélien.
    Tous les résultats  ici
     
    De gauche à droite : Pouria, Edwin et Claire 
     De face, de gauche à droite : Nicolas, Gino, Thomas et Jonathan
    De gauche à droite: Aurélien, Lisa, Adrien et Achille 
     

    lundi 4 décembre 2017

    Nationale 3 : L'analyse du capitaine

    Voici les commentaires et les diagrammes de notre capitaine Frederic Chomier au sujet du match de dimanche
    qui a vu Villeurbanne s'imposer en N3 contre l'équipe 2 sur le score de 4 à 1. (Photos G.T.)
















      

    Monneret Guy 2041 – Faivre Vincent 1933
    Suite à un problème personnel, Vincent arrivait en retard et visiblement perturbé. Il choisissait un début slave contre d4 , début réputé comme solide mais son adversaire jouait parfaitement l’ouverture. Pensant gagner un pion, Vincent ne voyait pas un piège tactique et s’inclinait après la perte nette d’une pièce au sortir de l’ouverture.

    Après 17... Fb4 ?? 18.Txb4 abandon des noirs




    Chomier Frederic 1858 – Perradin Vincent 2011
    Après e4 e5 Cf3 Cc6 je décidais d’innover en jouant l’italienne mais d’une manière « solide ». Mais au sortir de l’ouverture, mon adversaire échangeait mon fou de cases blanches contre un cavalier tout en me doublant un pion. Il continuait ensuite à exercer une pression tout au long de la partie et pour diminuer cette pression, j’étais contraint de faire des échanges ce qui me rapprochait d’une finale pas très favorable mais « me laissait en vie ». Après 55 coups et une défense correcte de ma part, mon adversaire me proposait nul ce que j acceptais evidemment.

    Position au 55 eme coup nulle sur proposition des noirs


    Kondratoff Patrice 1743 – Paris Thierry 1735
    Patrice jouait une anglaise qui se transformait en une variante Mikenas-Carls . Avec un avantage spatial, les blancs se lançaient à l’attaque mais une série d’échanges permit aux noirs de tenir la position. Au final la nulle était conclue au 28 eme coup sans avantage évident pour chaque camp.

    Après 29.Ta2, les blancs acceptent la nulle.



    Bernieri François 1563 – Pernoud Claire 1530
    Initialement prévue avec l’ équipe 3 Claire Pernoud avait gentiment accepté d’endosser la double casquette de joueuse/arbitre.
    Avec les noirs, elle se trouvait confrontée à une variante de l’écossaise. Mais Claire commit quelques imprécisions dans l’ouverture en ne jouant pas le coup thématique d5 laissant ainsi l’initiative à son adversaire . Celui-ci gagna ainsi un pion mais Claire se mit alors à jouer cranement sa chance en lançant toutes ses forces dans la bataille. Elle reprit même le pion un moment avant de le lâcher à nouveau. Malheureusement l’attaque sur l’aile dame de son adversaire arrivait avant la contre-attaque de Claire qui était forcée à l’abandon après une partie animée !
    Après 50 Txe6 Rxe6 les noirs ne peuvent empêcher la promotion.


    Le Borgne Romain 1837 – Oblin Pierre 1871
    Avec les noirs, Pierre jouait une pirc . En jouant au 6 eme coup c6 au lieu de c5 ( conseillé par l’ordinateur ) la position noire était passive et malgré quelques imprécisions des deux côtés, les blancs profitaient de leur avantage spatial pour se lancer dans une série de combinaisons audacieuses. Après un sacrifice de cavalier des blancs au 18 eme coup sur h5, les noirs craquaient avec un contre –sacrifice qui ne marchait pas. L’avantage pris dans l’ouverture se montrant déterminant.

    18 Ch5 ? ! Fxe5 ? et abandon des noirs quelques coups après.


    Peyrin Jean 1798 – Haas Jacques 1812
    Dans le début Jean se trouvait confronté à une défense Grunfeld où les noirs jouaient c6 au lieu de c5. Prenant un net avantage dans l’ouverture, il poussait l’adversaire à la faute en gagnant une qualité. Malheureusement, après une bévue au 27 eme coup, il devait rendre cette qualité. Et au terme de 57 coups, la nulle était conclue. Des regrets quand même car le gain était à portée de mains !

    27. Les blancs jouent Cd7 ?? et rendent la qualité après Cxd7 28 Txd7 Cc5


    Bazzazi Abdulaziz 1800 - Horvat Boris 1770
    Jouant l’est indienne avec les noirs, Boris se trouvait face à une variante tres agressive des 4 pions .
    D ailleurs après le 10 eme coup des blancs e5, l’ordinateur donne un avantage assez net aux blancs. Sans se démonter et avec un grand sang froid, Boris défendait avec énergie et petit à petit repoussait les assauts de son adversaire avant de prendre l’avantage à son tour. La partie se poursuivait jusqu au 90 eme coup, l’adversaire de Boris recherchant un pat illusoire.

    Après 10.e5 l’analyse par ordinateur donne un avantage de + 1 aux blancs ; la suite fera démentir la logique…….

    Le Febvre Patrick 1955 – Menard Baptiste 2194
    La feuille de partie n’étant pas vraiment exploitable ; de mémoire le double fianchetto de l’adversaire de Patrick posa un probleme insurmontable aux blancs qui subissaient une forte attaque sur leur roque démoli tôt dans la partie. Malgré une courageuse résistance, Patrick devait s’incliner dans une finale défavorable de pions et cavalier.

    dimanche 3 décembre 2017

    On fera mieux la prochaine fois !

    Il y a des jours, "quand ça ne veut pas, ça ne veut pas"... Pour les rondes de dimanche 3 décembre, nos équipes ont plié, voire rompu: Trois défaites pour trois équipes, c'est sévère, d'autant que les scores sont sans appel: 1-7 en Nat. IV et 0-8 en Nat. II, c'est dur à encaisser, pour les joueurs et joueuses, les capitaines, la présidente (qui a également joué et perdu...) et ce n'est malheureusement pas le 1-4 de Nat. III qui met un peu de baume au cœur... ou alors juste un peu.
    Aux échecs, le hasard est minimal. Le résultat de l'équipe de Nat. II  est donc assez logique, avec des écarts d'Elos de presque 220 points (en moyenne) à tous les échiquiers en faveur des adversaires. Idem pour l'équipe de Nat. IV, avec un écart de 330 points en moyenne à tous les échiquiers.
    Bref, c'est rageant mais à l'impossible nul n'est tenu et pour reprendre le sms laconique de Klaus, capitaine de l'équipe 1 : "on fera mieux la prochaine fois". J'en suis persuadée!
     
     

    Séminaire au club mercredi 06 décembre, à 20h

    Aurélien Lagarrigue et Patrick Lefebvre seront les présentateurs pour ce séminaire.

    Au menu : comment défendre une position, et quelques positions tactiques.

    Venez nombreux !